Contexte

Les ordonnances du 22 septembre 2017 réforment de nombreux aspects du dialogue social et des relations de travail, notamment sur les questions de santé au travail et de conditions de travail. Elles se traduisent en particulier par l’élargissement du champ de la négociation collective et la refonte du paysage des instances représentatives du personnel avec le regroupement des trois anciennes instances - DP, CE, CHSCT - dans une instance unique, le Comité Social et Économique (CSE). Ces évolutions renforcent la responsabilité des acteurs du dialogue social et économique en matière de régulation des conditions de travail puisqu’il leur est désormais possible de négocier au plus près du terrain des règles qui prennent mieux en compte les attentes des salariés comme les besoins des entreprises.

De nombreuses questions se posent néanmoins aux entreprises : quelles modalités d’organisation et de fonctionnement du CSE mettre en œuvre, sur quoi et comment négocier ? Comment faire vivre les attributions santé, sécurité au travail ? Quelles synergies entre problématiques économiques et conditions de travail ?

Besoin d'outillage

Les parties prenantes du dialogue social ont besoin d’être outillées et accompagnées. Il s’agit en particulier de les inciter à dépasser la logique d’une simple mise en conformité pour construire un CSE à la hauteur des enjeux de leur entreprise et de son organisation. Il s’agit également de dépasser les nombreuses situations de carence d’instances de représentation du personnel, notamment dans les plus petites entreprises assujetties. Les formations développées par Sens Actions répondent, de façon pratique, à ces questions.

Retour

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc LinkedIn Icône

52, avenue des Pébrons | 13008 MARSEILLE | Téléphone 06 77 20 23 17

©2019 Sens Actions |  Mentions légales - CGV

SENS ACTIONS | Travail & Santé

Accompagnements | Formations | Audits personnalisés